Étude de cas : L’autonomisation des femmes grâce à la technologie d’inclusion financière en Haïti

Deetken Impact, par l’intermédiaire de son Ilu Women’s Empowerment Fund, a aidé FINCA Haïti à étendre ses services de prêt aux particuliers, aux microentreprises et aux petites et moyennes entreprises. L’investissement visait à développer le réseau de succursales et de services financiers numériques de FINCA Haïti et à renforcer sa capacité à développer des produits financiers centrés sur le client et sensibles au genre.

FINCA Haïti s’est associé à Digicel, le plus grand fournisseur de télécommunications du pays, pour offrir à ses clients (dont 90 % sont des femmes) la possibilité d’effectuer le remboursement de leur prêt par téléphone mobile, un service appelé MonCash. MonCash est un portefeuille numérique qui permet de conserver un solde de devises sur un compte numérique auquel l’utilisateur peut accéder à l’aide de son téléphone portable. Et le téléphone n’a pas besoin d’être un smartphone puisqu’il est basé sur un code plutôt que sur une interface. Au lieu de devoir se rendre dans une agence FINCA, ce nouveau service permet aux clients, sans frais supplémentaires, de transférer leurs paiements par téléphone mobile en utilisant un agent MonCash à proximité.

Cette étude de cas porte directement sur la promotion de l’inclusion financière des femmes et l’égalité d’accès aux capitaux, aux marchés, à la technologie numérique et aux services de développement des entreprises. Cette initiative est un véritable témoignage de la manière dont l’accès au crédit, la technologie mobile et la culture numérique contribuent conjointement à l’autonomisation économique des femmes.

L’étude de cas a été publiée par le British Columbia Council for International Cooperation (BCCIC) dans le cadre de son programme “Tirer parti de l’interdépendance : L’égalité des sexes, l’autonomisation des femmes et les objectifs de développement durable“L’objectif est de présenter ce rapport à la Commission de la condition de la femme (CW64) de l’ONU en mars 2020.

Lire l’étude de cas “