Tricoter pour vivre

Maria Lucia Potosi Ramirez, de San José de Chorlavi, en Équateur, est mariée et mère de cinq enfants. Elle a passé sa vie à tricoter de magnifiques pulls en laine et à les vendre sur le marché local. Mais le revenu qu’elle tirait de la vente de ses travaux manuels servait à subvenir aux besoins quotidiens de sa famille, ce qui ne lui permettait pas d’épargner pour acheter de la laine en gros et à moindre coût. De plus, comme elle n’avait pas de garantie, elle ne pouvait pas obtenir de prêt auprès d’un organisme de crédit traditionnel.

Lorsque Mme Potosi a entendu parler de FINCA en 2001, elle a contracté un prêt de 200 dollars. Cela lui a permis de se rendre à Otavalo City pour acheter plus de laine à un prix plus bas. Aujourd’hui, sa famille mange mieux et ses prêts ont triplé, ce qui lui permet d’acheter et d’épargner davantage. Mme Potosi dit qu’elle est reconnaissante à FINCA pour des choses qui vont au-delà du tangible.

“Je suis très reconnaissant à FINCA de m’avoir fait confiance. Maintenant, je peux améliorer ma vie et celle de ma famille.”