Préserver l’entreprise familiale

Goharik Martirosyan a hérité de ses parents son entreprise de céramique traditionnelle arménienne. Elle a toujours été très fière de l’entreprise familiale et s’est attachée à enseigner les techniques de la poterie et du design à tous les enfants de la famille afin de garantir la transmission de son folklore et de ses traditions à la génération suivante. Les efforts de Goharik ont été couronnés de succès car tous les membres de la famille, y compris les enfants, maîtrisent ce métier délicat. Sa famille est très admirée dans son village, où elle est la seule à produire des céramiques fines. La famille possède un stand sur le marché central du Vernisage, à Erevan, la capitale arménienne, où la plupart de ses poteries sont vendues. Goharik vend également ses produits à de nombreux clients réguliers, qui viennent chez elle pour commander et acheter des œuvres exclusives.

Mme Goharik est devenue cliente de FINCA Arménie pour la première fois en 2009 parce qu’elle voulait développer son entreprise pour s’assurer qu’elle puisse soutenir et employer toute sa famille. Elle savait qu’il y avait une demande plus que suffisante pour ses poteries fines, et elle a donc utilisé son premier prêt FINCA de 250 000 AMD (680 USD) pour acheter en gros des matières premières, notamment de l’argile et de la glaçure, ainsi que des équipements supplémentaires, afin d’économiser de l’argent et d’augmenter la production de l’entreprise.

Grâce au travail acharné de sa famille et à ses solides compétences commerciales, l’entreprise n’a cessé de se développer. Le niveau de vie de la famille s’est amélioré en même temps que les bénéfices de l’entreprise. Grâce aux bons résultats de Goharik en matière de remboursement et à son comportement digne de confiance, FINCA Arménie a récemment augmenté le montant de son prêt à 800 000 AMD (2 180 $) lors de son dernier cycle de prêt, afin qu’elle puisse poursuivre la trajectoire de croissance de son entreprise.

Goharik espère utiliser les prêts de FINCA pour pouvoir continuer à augmenter la production de la famille et même commencer à exporter ses produits en céramique fine à l’avenir. Cependant, comme elle le dit, le plus important pour elle n’est pas l’entreprise, mais la poursuite des traditions familiales et la transmission de ces traditions de génération en génération.