Pour ses quatre princesses

Brenda Maly Tebalan sait qu’il n’est pas facile d’être une mère célibataire. Tout au long de sa vie, elle a travaillé dur pour ses quatre filles.

Dans le passé, Brenda travaillait dans une usine de vêtements, avec de longues heures de travail et peu de temps pour voir ses enfants. Elle a utilisé une partie de son salaire pour placer ses filles dans une crèche, mais s’est inquiétée de leur sécurité.

“J’étais à genoux et je suppliais Dieu de me permettre d’avoir une entreprise pour m’occuper de mes quatre princesses.

Il y a treize ans, les souhaits de Brenda ont été exaucés. Elle a ouvert Variedade Brenda, un petit magasin de vêtements dans les rues animées de Boca Del Monte, au Guatemala. Le magasin est rempli de rayons de vêtements pour enfants et pour femmes, allant des t-shirts aux jeans en passant par les chaussettes et la lingerie. Brenda s’approvisionne également en vêtements fins au Mexique pour les clients intéressés et vend des chaussures par l’intermédiaire d’un catalogue.

Après quelques années d’activité, Brenda est tombée sur un dépliant décrivant les services de la banque villageoise de FINCA, qui permet à un groupe de propriétaires de petites entreprises de contracter des prêts. Ayant besoin de fonds supplémentaires pour mettre à jour son stock de vêtements tout au long de l’année, Brenda a décidé de créer son propre groupe, Casa de Dios (la maison de Dieu), avec d’autres vendeurs de catalogues et de vêtements.

À chaque cycle de prêt, Brenda a pu renouveler son magasin. Son dernier prêt, d’un montant de 6 500 quetzal (845 USD), lui a permis d’acheter de nouveaux vêtements, des étagères et des cintres pour son magasin en pleine expansion.

Brenda investit la majeure partie de ses bénéfices pour ses quatre princesses, y compris leurs frais de scolarité. Plus important encore, elle a acquis un sentiment de sécurité car elle a pu retirer ses enfants de la garderie et les garder après la fermeture de l’école. Les filles aînées aident également au magasin et ont contribué à la bonne marche de l’entreprise lorsque Brenda a été gravement malade pendant trois mois, il y a un an.

“Dieu a mis FINCA dans ma vie et ma vie a changé”, dit-elle. “Maintenant, je peux collecter plus d’argent pour mes quatre filles.