Nourrir l’esprit d’entreprise

Devenir financièrement indépendant est l’un des plus grands défis de la vie. Mais à 60 ans, Naema Sayyed Muhammed Ahmed, cliente de FINCA Jordanie, incarne l’esprit d’entreprise qui, avec le soutien adéquat, peut transformer des vies.

Pendant plus de 30 ans, Naema a travaillé comme couturière, rapportant à la maison un petit salaire qui lui permettait de payer les factures et d’envoyer ses deux enfants à l’école. Pourtant, lorsque son mari a divorcé, Naema s’est retrouvée seule à subvenir aux besoins de la famille. Pour survivre, elle a utilisé ses compétences en couture pour lancer une activité secondaire de fabrication de keffiehs, des foulards traditionnels populaires chez les hommes arabes, dans sa petite maison d’Amman.

Pourtant, avec peu de revenus supplémentaires à investir, elle n’avait pas les moyens d’acheter suffisamment de matériel pour augmenter sa production et développer son entreprise. Aussi, lorsqu’un ami lui a parlé des prêts accordés par FINCA Jordanie pour soutenir les petites entreprises, Naema a décidé de tenter sa chance.

En janvier 2011, Naema a demandé son premier prêt à FINCA et a obtenu un prêt commercial de groupe de 300 dinars jordaniens, soit 426 dollars. Avec cet argent, elle a pu acheter suffisamment de fil pour produire davantage de keffiehs et augmenter ses revenus. Un an et demi plus tard, Naema en est à son deuxième prêt avec FINCA, cette fois de 510 dinars, et a plus que doublé sa production, ce qui lui permet d’envoyer son fils à l’école en Egypte.

“FINCA a été si bon pour moi”, remarque Naema en souriant. “Non seulement ils sont respectueux, mais ils m’ont donné ce dont j’avais besoin pour développer mon entreprise !