L’impossible est possible

Le Kirghizstan, pays montagneux et peu peuplé, était l’un des pays les plus pauvres de l’ancienne Union soviétique et il est aujourd’hui le deuxième pays le plus pauvre d’Asie centrale, avec un revenu par habitant d’à peine 2 400 dollars.

Certains Kirghiz, comme Makhpuza Talibaeva, 65 ans, ont souffert plus que d’autres, mais il est impossible de s’en rendre compte aujourd’hui à son attitude joyeuse.

Seul soutien de famille, Makhpuza  a exercé la médecine pendant près de 20 ans, menant une brillante carrière de médecin à l’époque soviétique. Bien que son fils soit né avec un handicap grave, il a bénéficié à l’époque d’une bonne prise en charge par l’État.

Toutefois, avec la chute du communisme, le soutien du gouvernement au système de soins de santé a été réduit. Les médecins comme Makhpuza ont vu leurs revenus chuter. Les frais de traitement de son fils ont rapidement absorbé la quasi-totalité de ses maigres revenus. Makhpuza a dû renoncer à la médecine. Elle s’est mise à la couture, l’une de ses autres passions, et a commencé à vendre les magnifiques courtepointes et vêtements qu’elle créait.

En 1998, pour l’aider à acheter davantage de rouleaux de tissu et à développer son activité, Makhpuza a contracté un petit prêt auprès de FINCA. Depuis, elle est restée une cliente fidèle et dispose aujourd’hui d’un prêt de 340 dollars américains. Son entreprise s’est développée régulièrement et Makhpuza a soutenu toute sa famille, y compris le traitement de son fils. Il a ainsi pu se marier et a maintenant deux enfants.

Makhpuza affirme que, grâce à FINCA, elle n’est “pas seule dans ce vaste monde et qu’elle bénéficie d’un grand soutien, ce qui a changé ma vie et l’a rendue plus positive”. L’impossible est possible”. Les choses sont devenues aussi difficiles que possible pour elle,

FINCA m’a donné la force de lutter et de continuer à avancer.