Entrer dans de nouveaux mondes

Farzana, mère de trois enfants, a commencé sa carrière comme esthéticienne. Avec des ressources très limitées, elle a ouvert un petit salon de beauté qui a permis d’augmenter les revenus de sa famille. Mais Farzana rêve de pouvoir faire encore plus si elle dispose d’un capital supplémentaire. Elle sait qu’une injection de capital lui permettra de développer son activité et, avec un peu de chance, d’embaucher d’autres esthéticiennes, créant ainsi l’effet d’entraînement que la microfinance peut avoir dans les communautés pauvres. Elle se réjouit de travailler avec FINCA et nourrit de grands espoirs pour l’avenir de sa famille.