Merci d’avoir amélioré des millions de vies

 

En cette fin d’année 2016, l’été n’est plus qu’un lointain souvenir. Ce qui me frappe le plus, c’est la chaleur qu’il a fait – l’une des plus chaudes jamais enregistrées. Alors que cette année a débuté sur la note prometteuse de la conférence de Paris sur le changement climatique, nous avons été témoins de catastrophes naturelles de plus en plus graves et de leurs effets sur les communautés pauvres et vulnérables, ce qui nous rappelle que nous avons encore beaucoup de progrès à faire.

L’ouragan Matthew a été l’un des événements les plus marquants de l’année pour la communauté FINCA. Six ans seulement après le tremblement de terre de magnitude 7,0 qui a frappé sa capitale, Haïti a de nouveau fait parler de lui, cette fois-ci lorsque sa région sud-ouest a été balayée par des vents soufflant jusqu’à 233 kilomètres par heure. Des milliers de maisons ont été détruites, les récoltes et le bétail ont été emportés et des centaines de personnes ont perdu la vie.

Une fois de plus, les Haïtiens ont besoin de notre aide. Une fois de plus, vous avez soutenu avec constance et générosité les Haïtiens en ces temps difficiles, en vous inspirant de leur résilience. Nous vous remercions. Grâce à votre aide, nous avons aidé nos clients touchés par la tempête à recoller les morceaux et à reconstruire leur vie et leurs moyens de subsistance.

Client de FINCA Haïti
Client de FINCA Haïti

Mais à une semaine du Nouvel An, je ne regarde pas en arrière, je regarde devant moi. Regarder vers l’avenir, rester optimiste et voir les possibilités qui s’offrent à nous, voilà des traits de caractère que j’ai pu observer dans la vie des clients de FINCA en Haïti et partout où nous travaillons. Partout où je suis allé avec FINCA, que ce soit sur un marché à Amman, dans une ferme à l’extérieur de Kampala ou dans les rues de Port-au-Prince, j’ai rencontré la même chose : des gens comme vous et moi qui ne veulent rien d’autre que la possibilité de travailler et de subvenir aux besoins de leur famille dans des communautés sûres, saines et prospères.

En tant que mère de deux enfants, je m’identifie particulièrement à nos clientes. Souvent, ils sont les seuls soutiens de famille de leur foyer. Les mères, les grands-mères, les filles, les épouses et les veuves, dont la persévérance et l’ingéniosité m’inspirent constamment. Dans leurs enfants, je vois les miens, et je comprends que leur avenir sur cette planète est commun.

Votre soutien en 2016 a permis à plus de 1,6 million de personnes pauvres de bénéficier de services financiers responsables qui favorisent le bien-être économique et social. J’aime aussi considérer l’impact : si l’on tient compte de leurs enfants et de leurs familles, FINCA a touché la vie de plus de neuf millions de personnes cette année.

Mais il reste encore beaucoup à faire : Deux milliards de personnes n’ont toujours pas accès aux services financiers de base. Nombre de ces personnes marginalisées et exclues financièrement vivent avec moins de 2,50 dollars par jour. Si nous voulons nous attaquer au problème de la pauvreté, nous devons faire preuve de résilience et d’ingéniosité, à l’image de nos clients.

Avec votre aide, FINCA s’efforce de tirer parti des technologies financières et mobiles les plus innovantes pour améliorer ses services et atteindre davantage de personnes dans des régions plus reculées. Nous travaillons également d’arrache-pied pour mettre en place des moyens durables permettant aux populations d’accéder à d’autres services de base, tels que l’eau potable, les énergies renouvelables et l’éducation. Il s’agit d’une approche globale visant à aider les gens à économiser du temps et de l’argent, à être en meilleure santé et plus résistants, et à protéger l’environnement naturel que nous partageons.

mobile

Il y a deux ans, FINCA a lancé BrightLife, une entreprise sociale innovante qui fournit des produits améliorant la vie, tels que des lampes solaires, des fourneaux de cuisine propres et des systèmes de filtration de l’eau, aux habitants des communautés les plus pauvres. BrightLife offre également à nos clients la possibilité de gagner leur vie : Nous les formons à la vente et à la distribution des produits, ce qui leur permet de gagner un revenu. En seulement deux ans, ces produits ont touché la vie de 75 000 personnes en Ouganda et nous sommes prêts à atteindre plus de 250 000 personnes d’ici la fin de l’année prochaine.

J’espère que vous partagez ma fierté pour ce que nous avons accompli ensemble et mon enthousiasme pour ce que l’avenir nous réserve. Merci d’avoir la sagesse de croire qu’une main tendue est plus puissante qu’une main tendue. Merci de continuer à partager les fruits de votre réussite avec d’autres, afin qu’ils puissent eux aussi goûter à la liberté de contrôler leur vie et à la dignité de subvenir aux besoins de leur famille.

Enfin, je vous remercie de vous tenir à nos côtés alors que nous nous tournons vers un monde meilleur.

Signe StephanieEmond

Stéphanie Émond, directrice exécutive