L’urgence du redressement économique des femmes

Il est urgent de redresser la situation économique des femmes. Depuis près d’un an et demi, nous voyons le virus COVID-19 ravager la société à l’échelle mondiale. Des personnes de tous horizons ont dû modifier radicalement leur vie et leurs moyens de subsistance. Et comme la plupart des crises, la pandémie a frappé le plus durement les populations les plus vulnérables. Elle a créé ou aggravé des inégalités flagrantes dans nos systèmes économiques, de santé et d’éducation. À l’instar d’autres groupes marginalisés, les femmes ont souffert de manière disproportionnée dans le monde entier.

L’urgence de la relance économique des femmes

Avant la pandémie, les femmes étaient plus nombreuses que jamais à fréquenter l’école et l’université et à occuper des postes à responsabilité. Pour elles, comme pour beaucoup d’autres femmes, la pandémie a été un revers dévastateur. Pour les femmes des pays en développement, il faudra encore de nombreux mois, voire des années, pour se remettre de ce revers.

Comme dans d’innombrables crises, les femmes ont été en première ligne face à la pandémie. Les femmes constituent la majorité du personnel de santé. Ils sont également surreprésentés dans les secteurs les plus durement touchés par la pandémie, tels que le commerce de détail, la restauration et l’hôtellerie. Dans nombre de ces emplois, les femmes ne bénéficient pas de protections telles que les congés de maladie payés. En outre, les entreprises de bon nombre de ces secteurs ne pouvaient pas s’adapter à des mesures de verrouillage strictes, laissant souvent les femmes devant le choix impossible de perdre leurs moyens de subsistance ou de risquer leur santé et celle de leur famille.

En Amérique latine, les femmes étaient 50 % plus susceptibles que les hommes de perdre leur emploi au cours des premiers mois de la pandémie. En Haïti, la quarantaine imposée par le gouvernement a contraint Marie Bazile à fermer son épicerie de quartier.

Marie_Bazile_Ginger-Therapy

Ces faits inquiétants montrent clairement qu’il est important de placer les femmes au premier plan des efforts de relance économique. Leur réussite est essentielle à notre rétablissement collectif. Heureusement, des exemples de réussite se font déjà jour. Quelques-unes de ces réussites montrent l’importance du type de travail de développement économique effectué par FINCA.

L’importance de l’inclusion financière

Par exemple, alors que de nombreux pays se sont efforcés d’apporter une aide aux travailleurs informels, l’Inde a transféré des paiements de secours en cas de pandémie à plus de 200 millions de femmes dans le besoin. Ce transfert massif a été rendu possible par le fait que ces femmes disposaient de leur propre compte bancaire. Chez FINCA, nous avons toujours reconnu l’importance de l’inclusion financière des femmes et nous avons mis en œuvre diverses mesures tout au long de la pandémie pour aider les femmes à se rétablir économiquement.

Immédiatement après l’apparition du COVID-19, FINCA a adopté des canaux de communication numériques, mis en œuvre des mesures de santé et de sécurité dans ses agences afin de maintenir une présence physique, et donné la priorité à une communication interne rapide afin de s’assurer que notre équipe travaillait pour répondre à la crise. Plus récemment, FINCA a élaboré des lignes directrices autorisant la prolongation des prêts en cours et supprimant les frais de transaction numérique. Ces lignes directrices ont permis à Marie Bazile de contracter le prêt dont elle avait besoin pour acheter les produits les plus demandés et ont fait en sorte que les clients puissent faire des affaires tout en minimisant l’exposition au virus.

Perspectives d’avenir

Pour les femmes que FINCA sert, le nouveau coronavirus et le chaos économique qui s’en est suivi ont détruit beaucoup de choses. La reconstruction ne sera ni rapide ni facile. L’urgence du redressement économique des femmes est évidente. Mais au fil des ans, le personnel de FINCA a pu constater à maintes reprises la persévérance, le travail acharné et l’esprit d’innovation de nos clients. Les femmes que nous servons se sont déjà relevées de catastrophes – naturelles ou causées par l’homme – par le passé. FINCA s’engage à continuer à les soutenir de toutes les manières possibles afin qu’ils puissent reprendre les activités économiques qui leur permettront de continuer à être les éducateurs, les entrepreneurs et les leaders dont le monde a besoin.