La littératie financière et son importance

Dans un récent rapport de Standard & Poor’s,
Financial Literacy Around the World
les auteurs tentent de répondre à une question : Quel est le niveau de littératie financière des personnes à travers le monde ? L’importance de la culture financière est évidente. La compréhension des concepts de base de la finance permet aux gens de prendre des décisions financières judicieuses, et l’absence de ces concepts peut conduire les gens à emprunter davantage et à épargner moins.

“La littératie financière est un obstacle majeur à la participation financière et économique”, écrivent les auteurs du rapport. “En raison d’un manque de connaissances sur la finance et les produits financiers, de nombreuses personnes – en particulier les pauvres et les femmes – ne sont pas en mesure d’accéder aux services bancaires et financiers, et sont donc tenues à l’écart des marchés financiers”.

Dans le monde, 33 % des adultes possèdent des connaissances financières, soit environ 3,5 milliards de personnes.

Carte de l'étude sur la littératie financière mondiale de SP

 

Cependant, la culture financière dépend d’un certain nombre de facteurs démographiques et tend à être plus faible chez les femmes et les pauvres. Environ 30 % des femmes ont des connaissances financières, contre 35 % des hommes. Dans les économies émergentes, 31 % des ménages les plus riches possèdent des connaissances financières, contre 23 % des adultes des ménages les plus pauvres.

L’accès aux banques, aux services bancaires mobiles ou à d’autres institutions financières – comme FINCA – peut-il contribuer à accroître la littératie financière ? Au cours des 30 dernières années, FINCA a constaté que lorsque les pauvres ont accès à des services financiers, ils peuvent gagner davantage et se constituer un patrimoine. Le rapport a établi une corrélation entre l’accès aux institutions financières et le niveau d’éducation financière. Un pourcentage plus élevé de titulaires de comptes bancaires et d’institutions financières possède des compétences financières – environ 38 %. Seuls 25 % des personnes qui n’ont pas accès à un compte ont des connaissances financières.

Les auteurs du rapport concluent que les personnes non bancarisées “n’ont pas l’habitude d’utiliser des produits financiers. S’ils utilisaient des concepts financiers dans leur vie quotidienne, leur compréhension pourrait s’améliorer avec le temps”.

FINCA Kyrgyzstan est l’une des nombreuses filiales qui travaillent dans ce sens. Afin d’améliorer les connaissances financières des clients de FINCA et du grand public, le personnel enseigne comment gérer efficacement les ressources financières, comment suivre les dépenses du ménage et l’importance de l’épargne. Au cours des trois dernières années, FINCA Kyrgyzstan a touché plus de 20 000 personnes bancarisées ou non, grâce à des formations en personne, des ateliers, des manuels et des publications sur les concepts financiers.

Pour en savoir plus sur l’éducation financière, suivez notre blog pour de futures mises à jour.