FINCA célèbre la journée internationale des femmes rurales

Chaque jour, Sarmaya Kahramanova s’occupe de ses moutons et de son bétail dans un petit village d’Azerbaïdjan. Elle trait ses vaches pour produire du lait caillé frais et acide, du fromage et de la crème qu’elle vend pour subvenir aux besoins de sa famille.

À l’occasion de la Journée internationale de la femme rurale (15 octobre), FINCA rend hommage au travail acharné des femmes rurales, comme Sarmaya. Elle fait partie des millions de femmes qui, dans les pays en développement, dépendent de l’agriculture pour leurs revenus. En fait, plus d’un quart de la population mondiale est constituée de femmes rurales.

Ces femmes travailleuses sont l’épine dorsale des communautés rurales, jouant souvent le double rôle de petites exploitantes agricoles – elles cultivent, s’occupent du bétail et produisent des denrées alimentaires – tout en s’occupant des enfants et des autres membres de la famille à la maison.

Sans ces femmes, de nombreuses économies s’effondreraient. En Afrique subsaharienne et dans les Caraïbes, par exemple, les femmes sont une composante essentielle de l’industrie agroalimentaire et produisent jusqu’à 80 % des denrées agricoles.

Bien qu’elles jouent un rôle essentiel, les chances d’une femme rurale d’obtenir un crédit pour soutenir son entreprise agricole sont nettement inférieures à celles d’un homme, même si elles fournissent une part substantielle, voire la totalité, des revenus de la famille.

Heureusement pour Sarmaya, elle a pu obtenir des prêts de FINCA pour acheter du bétail supplémentaire. Grâce à ces fonds supplémentaires, Sarmaya ne se contente pas de produire des produits laitiers pour ses clients. Elle élève maintenant du bétail pour le vendre, ce qui constitue une autre source de revenus pour soutenir sa famille qui s’agrandit.