FINCA aide ses clients à déjouer les pronostics en cas de pandémie

Pour de nombreuses femmes des pays du Sud, gérer une petite entreprise, embaucher du personnel, commander des stocks et générer des ventes, ce qui était autrefois un rêve, est aujourd’hui une réalité avec l’aide de FINCA et de ses prêts de microfinancement. Toutefois, la pandémie a entraîné une augmentation des pressions et des obstacles au bon déroulement de leurs opérations commerciales. Par exemple, les petites entreprises de la République démocratique du Congo ont connu une baisse considérable de leurs ventes, des difficultés à conserver leur personnel, des problèmes de chaîne d’approvisionnement et de nombreux retards d’inventaire.

L’histoire d’Eugénie

L’une de ces petites entreprises est Eugénie Kabeya, une couturière qui, avec l’aide de FINCA, a créé une entreprise de vêtements pour femmes et employé 12 personnes. Malheureusement, dès le premier mois de la pandémie, Eugénie a perdu 70 % de son chiffre d’affaires mensuel et a dû licencier plus de la moitié de son personnel.

Eugénie a réorienté son modèle d’entreprise et, avec l’aide et les conseils de l’antenne locale de FINCA, elle a commencé à produire des masques pour répondre à la forte demande de sa communauté. Grâce au bouche-à-oreille et à la création d’une présence en ligne, l’entreprise d’Eugénie a de nouveau prospéré. Elle a même réembauché deux membres du personnel qu’elle avait dû licencier au début de la pandémie !

La mission de FINCA

Eugénie est membre de FINCA International depuis 2003 et a utilisé ses services de microfinancement pour devenir une femme d’affaires indépendante et prospère. Elle est reconnaissante à FINCA de l’aide et des conseils qu’elle lui a apportés en ces temps difficiles et se réjouit de pouvoir continuer à exercer son activité et à employer d’autres personnes au sein de sa communauté.

Les prêts de FINCA sont rendus possibles grâce aux partenariats et aux dons de généreux donateurs.

Faire un don