Faire avancer Haïti : Le rêve de Madan Sara

Ce blog est une gracieuseté d’Etant Dupain, directeur et producteur exécutif de Madan Sara.

Mon documentaire, “Madan Sara : The Power of Haitian Women“, a été inspiré par une conversation émouvante que j’ai eue avec ma mère, au cours de laquelle elle m’a expliqué les sacrifices qu’elle a consentis pour nous offrir, à moi et à mes frères et sœurs, une vie meilleure que celle qu’elle avait. Tout au long de mon enfance, ma mère, Rose Marie, a voyagé à travers Haïti en tant que Madan Sara, en faisant face à de sérieux défis et risques tels que le viol et le vol. Les “Madan Sara” sont des femmes qui travaillent avec diligence pour acheter, distribuer et vendre de la nourriture et d’autres produits de première nécessité sur les marchés de rue à travers Haïti. Le désir de ma mère allait au-delà de l’éducation de ses enfants et consistait à aider la future génération d’Haïtiens. Ce film est une véritable représentation de son travail acharné et de ses sacrifices.

En tant que journaliste couvrant la politique et le développement économique en Haïti, j’ai vu de mes propres yeux comment les législateurs locaux et étrangers ont négligé l’un des éléments les plus cruciaux de la société haïtienne. Bien qu’ils aient été confrontés à d’intenses difficultés et à la stigmatisation sociale, les efforts des Madan Sara ont permis à leurs familles de bénéficier d’une éducation, d’un abri et d’un accès aux soins de santé. Imprégné de la culture du lakou, Madan Sara est peut-être le réseau de distribution alimentaire locale (de la ferme au marché) le plus performant qui ait jamais existé en Haïti. Ce réseau, largement dirigé par des femmes, est une pratique séculaire qui est devenue une pièce maîtresse de la culture des foyers haïtiens.

Raconter l’histoire de Madan Sara, c’est raconter mon histoire et celle de dizaines de milliers d’autres Haïtiens dans tout le pays et dans le monde entier. Marie Maguine Loussaint, de FINCA Haïti, est l’une de ces personnes, dont la vie est liée à l’héritage de Madan Sara.

Marie Maguine Loussaint

Née et élevée aux Cayes, en Haïti, Marie Maguine a vu sa mère travailler comme Madan Sara pendant des décennies. Le travail de sa mère en tant que Madan Sara lui permet non seulement de subvenir à ses besoins, mais aussi à ceux de plusieurs membres de sa famille. À l’âge de 15 ou 16 ans, Marie Maguine a vite compris que non seulement sa mère, mais aussi la plupart des femmes du quartier travaillaient dans ce domaine.

Après avoir terminé ses études en 2007, Marie Maguine a rejoint FINCA Haïti en tant que formatrice communautaire et agent de crédit. Marie Maguine a compris qu’il ne s’agissait pas seulement d’une opportunité de carrière, mais aussi d’une chance de réaliser son rêve d’avoir un impact positif sur sa communauté.

Aujourd’hui, Marie Maguine travaille avec divers clients de FINCA à travers le pays. Elle a vu sa mère travailler comme Madan Sara pendant des décennies avec une aide minime de la part des autorités locales et nationales ou des organisations non gouvernementales internationales. Les expériences personnelles de Marie Maguine ont souligné la nécessité d’une assistance et d’un soutien extérieurs pour les Madan Sara.

Marie Maguine a récemment été promue directrice régionale de Finca Haïti, où elle continuera à aider des centaines de Madan Sara, réalisant ainsi le rêve de toute une vie. Il y a six ans, j’ai écrit un article qui a créé le cadre du documentaire Madan Sara, promettant d’examiner la vie de Madan Sara. Parce que nos deux vies sont les fantasmes des Madan Sara qui nous ont élevées, je peux voir mon histoire à travers celle de Marie Maguine lorsque nous travaillons ensemble.

Amplifier les voix des femmes au cœur de l’économie informelle en Haïti

Plus de 20 000 clients de FINCA Haïti sont des Madan Sara, et FINCA s’engage à formaliser le secteur des Madan Sara en offrant des services financiers et un accès au crédit à ces femmes entrepreneurs tenaces. Alors qu’il est rare qu’une Madan Sara entre dans une banque traditionnelle et demande un prêt par crainte d’un refus, FINCA a fourni à ces femmes vivant dans des communautés mal desservies une éducation financière et d’autres services financiers afin d’améliorer leur qualité de vie et celle de leur famille. Malgré les difficultés auxquelles le pays et son peuple sont confrontés, telles que les catastrophes naturelles et les bouleversements politiques, je ne doute pas que la communauté de Madan Sara continuera d’inspirer les générations à venir.

Nous organiserons une projection virtuelle le mardi 31 août à 20 heures (heure d’Europe centrale). Nous partagerons un lien d’inscription dans les prochains jours, veuillez suivre nos canaux de médias sociaux pour les mises à jour : Twitter, LinkedIn, Instagram et Facebook.

Si vous souhaitez organiser une projection privée, veuillez contacter RJ Cheremond à l’adresse [email protected].

Regardez la bande-annonce de Madan Sara pour découvrir de plus près la vie des Madan Sara.