Denise Shirazi, ambassadrice de FINCA Canada, nous fait part de sa motivation à participer à notre programme oppHERtunity.

FINCA Canada est fier d’élargir son programme d’ambassadeurs en 2019. Cette année, nous avons 18 ambassadeurs qui soutiendront nos efforts. Nous vous présenterons leurs points de vue tout au long de l’année. Denise Shirazi est rédactrice en chef de CNA Media Group Ltd et cofondatrice de plusieurs publications imprimées et numériques.

Au fil des ans, j’ai travaillé avec de nombreuses ONG exceptionnelles qui se consacrent véritablement à faire une différence positive dans le monde. Les programmes de FINCA bénéficient à des millions de personnes sur les cinq continents par le biais de l’inclusion financière et continuent à rechercher des solutions durables et innovantes aux plus grands problèmes du monde. Leur esprit d’entreprise et leur engagement à trouver des réponses durables aux luttes des plus pauvres du monde ont facilité la décision de rejoindre le mouvement.

Pour moi, la décision de rejoindre FINCA est encore plus profonde. Jeune, je ne comprenais pas la chance que j’avais d’être né au Canada. Je n’ai pas compris que le fait d’être Canadien m’offrait la beauté de l’éducation, la liberté du droit de vote, la force de l’accès aux soins de santé et l’inclusivité pour tous. Aujourd’hui, en tant qu’adulte, et surtout en tant que mère, j’apprécie ces cadeaux que je considérais comme acquis dans mes jeunes années. Je comprends et j’apprécie vraiment les difficultés que les femmes (les mères) des pays pauvres rencontrent chaque jour.

Si mon mari et moi avons connu la réussite entrepreneuriale, ce n’est pas sans avoir d’abord connu l’échec. Plus important encore, le moment où notre entreprise a échoué était effrayant, car nous étions de jeunes parents.

Je comprends qu’une mère d’un pays du tiers-monde et moi-même aurons un parcours différent dans la vie ; pourtant, nous avons toutes deux le même objectif : élever des enfants heureux et en bonne santé. Aujourd’hui, j’ai l’occasion de changer la vie d’une femme, d’une mère, de sa famille et de sa communauté avec FINCA. Cela m’excite ! Je comprends vraiment la dignité qui peut être perdue lorsqu’un parent a des difficultés financières. Savoir que je peux donner un coup de main à ne serait-ce qu’une maman me remplit le cœur.

Noula Moel, cliente de FINCA en Haïti

Pourquoi ressentez-vous le besoin de rendre la pareille ?

En vérité, rendre la pareille fait du bien. Par ailleurs, je pense que rendre la pareille est l’une des choses les plus importantes qu’un entrepreneur puisse faire. Le véritable don se fait sans vouloir ou attendre quoi que ce soit en retour, mais il y a toujours un retour – la joie de savoir que l’on a fait une différence est incroyable.

Comment l’accès au financement contribue-t-il à l’autonomisation des femmes ? Pourquoi les Canadiens devraient-ils s’en préoccuper ?

L’accès au crédit peut ouvrir des perspectives économiques à tout un chacun ; le problème est que les femmes ont beaucoup plus de difficultés à accéder aux services financiers que les hommes. FINCA a changé la donne pour de nombreuses femmes dans les pays en développement, mais il reste encore beaucoup à faire. Je crois que les Canadiens se sentent concernés et qu’il est de notre devoir de faire connaître le travail de FINCA afin que nous puissions tous avoir l’occasion de faire partie de la solution.

Qu’est-ce qui est important pour vous ? Quel changement espérez-vous apporter au monde ?

Faire une différence positive dans le monde et inspirer mes enfants à vouloir faire de même, c’est tout pour moi.