Comment FINCA Canada soutient la justice sociale par l’inclusion financière et la technologie

Un peu plus d’une décennie après la première déclaration de cette journée, nous célébrons chaque année, le 20 février, la Journée mondiale de la justice sociale des Nations unies. Le thème de 2021, “Un appel à la justice sociale dans l’économie numérique”, est tout à fait approprié compte tenu de l’essor massif de la numérisation dans tous les secteurs de notre vie, de l’éducation à l’emploi, au cours de l’année écoulée. Par conséquent, le fossé entre ceux qui ont accès aux ressources numériques et ceux qui n’y ont pas accès n’a fait que se creuser.

Selon l’Organisation internationale du travail (OIT), la pandémie de COVID-19 a entraîné des pertes d’emplois sans précédent en 2020, avec 114 millions d’emplois perdus dans le monde. En outre, ces pertes d’emplois ont été les plus importantes dans les secteurs peu qualifiés qui constituent l’épine dorsale de l’économie de nombreux pays en développement. Cette perte massive de main-d’œuvre ne fait qu’accentuer les disparités existantes entre les pays en développement et les pays développés. Cela dit, FINCA reste plus que jamais attaché à la justice sociale et à son objectif d’inclusion financière et d’accès à des ressources qui changent la vie pour tous.

Voici un exemple de la manière dont FINCA s’efforce de réduire les inégalités dans le monde, dont beaucoup se creusent en raison de la pandémie.

Combler l’écart salarial par l’émancipation économique des femmes

Partout dans le monde, la hausse du chômage en 2020 a touché les femmes de manière disproportionnée. L’OIT estime que les femmes ont subi une perte d’emploi de 1,1 % supérieure à celle des hommes en raison de la pandémie de coronavirus. En outre, la majorité des 1,7 milliard d’adultes non bancarisés dans le monde sont des femmes. Ce manque d’accès aux opportunités ne maintient pas seulement les femmes dans l’appauvrissement, mais affecte également toute leur famille et la communauté au sens large, en particulier dans le contexte d’une pandémie en constante évolution. Cependant, FINCA Canada s’efforce d’aider les femmes à surmonter ces inégalités, pendant la pandémie et pour toujours.

Eugenie Kabeya compte les masques qu'elle a fabriqués après avoir fait pivoter son entreprise à la suite de la pandémie.

En République démocratique du Congo, l’entreprise de couture d’Eugénie Kabeya a perdu 70 % de son chiffre d’affaires mensuel en raison de la pandémie. Cependant, sur recommandation de l’agence FINCA locale (dont Kabeya était cliente depuis plus de dix ans), elle a réorienté son activité vers la fabrication et la vente de masques au niveau local et en ligne. Rapidement, Kabeya a pu vendre plus de 5 000 masques. Elle a même pu faire revenir deux couturières qu’elle avait dû licencier en raison de la baisse de son chiffre d’affaires. C’est ainsi que le fait de permettre à une femme de poursuivre ses idées entrepreneuriales peut avoir un impact sur toute une communauté et l’améliorer.

L’histoire d’Eugenie illustre la manière dont l’autonomisation des femmes par l’accès à des ressources financières qui changent leur vie leur permet de s’élever, ainsi que leur famille et l’ensemble de leur communauté. C’est pourquoi FINCA Canada a élargi ses services financiers personnalisés aux femmes, en se concentrant tout particulièrement sur les technologies numériques au cours de l’année écoulée. Ces technologies comprennent des produits tels que les “banques virtuelles“, qui permettent d’élargir l’accès aux services financiers sans qu’il soit nécessaire de se rendre sur place. Les gens peuvent faire des affaires et effectuer des opérations bancaires à distance – ce qui nécessitait auparavant de se rendre dans une agence – et peuvent donc continuer à participer à des activités économiques productives.

L’héritage de la Journée mondiale de la justice sociale en 2021

La Journée mondiale de la justice sociale nous rappelle chaque année le travail qu’il nous reste à accomplir pour offrir à tous, sans distinction de sexe, de race, de religion ou de culture, l’égalité des chances et des ressources. À la lumière de l’année écoulée, nous devons inclure les communautés les plus mal desservies et les plus sous-représentées du monde si nous voulons trouver des solutions globales à l’injustice sociale.

L’objectif de FINCA Canada en matière de justice sociale pour tous se traduit par son engagement en faveur de l’autonomisation économique des femmes. Plus important encore, les produits et services que nous fournissons quotidiennement aux individus et aux communautés ont un impact direct sur leur capacité à construire un avenir plus équitable. Aujourd’hui plus que jamais, FINCA Canada reste fidèle à sa mission d’éradication de la pauvreté. Nous continuerons à offrir des opportunités de croissance économique aux communautés à faibles revenus, en cette période sans précédent et au-delà.